Comment maximiser l’efficacité énergétique de votre logement grâce à la rénovation ?

La rénovation est la principale option envisageable pour améliorer l’efficacité énergétique d’un logement. Il peut notamment s’agir de travaux d’isolation, de chauffage ou encore de ventilation. Comment procéder pour réduire au maximum la consommation d’énergie de votre foyer ? C’est ce que nous allons voir ici.

PREMIÈRE ÉTAPE : LA RÉALISATION D’UN AUDIT ÉNERGÉTIQUE

QU’EST-CE QU’UN AUDIT ÉNERGÉTIQUE ? COMMENT EFFECTUER UN AUDIT ÉNERGÉTIQUE ?

Pour rappel, depuis 2006, tout propriétaire qui souhaite vendre ou mettre en location son logement doit, entre autres, confier la réalisation d’un diagnostic énergétique de performance (DPE) à un professionnel certifié.

Cet outil de mesure évalue, au travers d’une étiquette allant de « A » (logement hautement performant) à « G » (logement particulièrement énergivore), la consommation d’énergie d’un logement ou d’un bâtiment et ses émissions de gaz à effet de serre.

Depuis le 1er avril 2023, lors de la vente d’un logement en mono – propriété (maison individuelle ou immeuble) avec une étiquette énergétique en F ou en G, le vendeur est obligé de réaliser un audit énergétique pour son logement.

Attention les appartements ne sont pas soumis à cette obligation.

Le vendeur n’est pas tenu de réaliser des travaux, mais l’acquéreur sera informé des différents scénarios proposés par l’audit.

Grace à ces scénarios de travaux présents dans l’audit, l’acquéreur peut plus facilement se projeter et surtout intégrer dans son budget travaux les travaux liés à la rénovation énergétique.

L’audit énergétique consiste à évaluer les performances énergétiques d’un logement. Il permet de connaître avec précision les sources de déperditions thermiques, et de savoir quels sont les travaux nécessaires pour y remédier. Cet audit est donc la première étape d’un projet de rénovation énergétique. Il est complémentaire au DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) permettant de classer l’habitation de A à G en fonction de son efficacité énergétique et de son empreinte carbone.

L’audit énergétique d’un logement doit obligatoirement être réalisé par un professionnel qualifié. Il est conseillé de faire appel à une entreprise disposant de la certification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) afin d’assurer une intervention fiable et efficace. Une fois le diagnostic effectué, des propositions de travaux sont fournies avec une estimation des économies d’énergie possibles grâce à ces derniers. Par ailleurs, notez que vous pouvez également réduire le montant de vos factures en souscrivant le bon contrat d’électricité/gaz. Pour cela, n’hésitez pas à utiliser un comparateur d’énergie.

LES TRAVAUX DE RÉNOVATION À EFFECTUER POUR AMÉLIORER L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE D’UN LOGEMENT

LE RENFORCEMENT DE L’ISOLATION THERMIQUE

Si vous souhaitez maximiser l’efficacité énergétique de votre logement, il est impératif d’avoir une bonne isolation thermique. Cela permet d’empêcher les déperditions de chaleur et donc d’économiser du chauffage. De plus, l’isolation est aussi primordiale pour garder le logement à une température confortable lors des périodes de canicule. Plusieurs travaux sont à envisager comme l’isolation des combles, des murs, des fenêtres ou encore du sol. Selon les résultats de l’audit énergétique, certains seront plus urgents que d’autres. Notez qu’il est important de bien choisir le type d’isolant pour des performances optimales.

LE REMPLACEMENT DES APPAREILS DE CHAUFFAGE

Aujourd’hui, il existe des équipements de chauffage très performants qui permettent de réduire considérablement la consommation énergétique d’un logement. On peut par exemple citer la pompe à chaleur dont le fonctionnement est basé sur des énergies gratuites et renouvelables comme l’aérothermie ou la géothermie. En outre, les chaudières à granulés modernes peuvent également êtres efficaces. Enfin, si vous souhaitez chauffer votre logement au gaz, sachez que les chaudières à condensation sont largement moins énergivores que les anciens modèles de chaudières.

L’INSTALLATION D’APPAREILS DE RÉGULATION DE CHAUFFAGE

Le choix des équipements de chauffage est certes important, mais il faut aussi veiller à bien réguler la température ambiante. En effet, chaque degré en moins sur le thermostat équivaut à 7% d’économies sur la facture d’énergie. Pour assurer une régulation optimale du chauffage, des appareils intelligents peuvent être installés au sein du logement. Le plus connu est le thermostat connecté, permettant d’adapter automatiquement la température ambiante. Si vous souhaitez en savoir davantage sur les moyens d’économiser sur votre consommation énergétique, plus d’astuces sont à découvrir sur ce site.

LE CHANGEMENT DU SYSTÈME DE VENTILATION

Le bon renouvellement de l’air permet de préserver la santé des occupants, mais également d’améliorer les performances thermiques de l’habitation. En effet, un air ambiant sain et suffisamment sec permet de faciliter la diffusion de la chaleur. Ici, l’installation d’un système VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) est indispensable. On distingue la VMC simple flux et la VMC double flux. Pour économiser un maximum d’énergie, c’est la VMC à double flux qu’il est préférable d’installer.

RÉDUIRE LE COÛT DE SES TRAVAUX GRÂCE À DES AIDES FINANCIÈRES

Entreprendre des travaux de rénovation est une bonne chose, mais cela représente un budget conséquent. C’est pourquoi différents dispositifs d’aides financières sont mis à disposition. On peut par exemple citer les aides MaPrimeRenov’, les primes CEEl’éco-prêt à taux zéro ainsi que le taux de TVA réduit. Avant de débuter vos travaux, veillez donc à vous renseigner pour savoir si vous y êtes éligible. Le montant des primes à l’investissement varie généralement selon les ressources financières du foyer ainsi que le type de travaux et le gain énergétique prévu.