Chasseur immobilier Val-de-Marne

Bénéficiez de l’aide de nos chasseurs immobiliers en ile de France du 94, experts du Val-de-Marne pour trouver l’appartement ou la maison de vos rêves.

Spécialistes de ce département qui attire de nombreux cadres, nos chasseurs d’appartement du 94 vous apporteront  de multiples conseils pour vous informer sur le marché immobilier des différentes communes du Val-de-Marne, vous accompagneront dans vos démarches de prêt immobilier, jusqu’à la signature chez le notaire et votre installation. Il fera ainsi de votre projet immobilier une réalité !

Pourquoi acheter un appartement dans le département du Val-de-Marne ?

Le Val-de-Marne est un département se situant dans la Métropole du Grand Paris, en région Île-de-France. Nommé ainsi car La Marne, rivière la plus longue de France le traverse. Il est également traversé par La Seine. Ce département est très urbanisé mais possède encore quelques espaces agricoles au Sud-Est, ou espaces verts comme le Bois de Vincennes et les berges de Seine et de la Marne.

La densité de population est très variable pouvant aller de 26 000hab/km2 à 400hab/km2 pour les communes les plus retirées. Ce département compte près de 1,4 million d’habitants, ce qui le place au 10ème rang national. Les habitants du Val-de-Marne sont les Val-de-Marnais.

Parmi les 47 communes et les 3 arrondissements que comportent le département 94, Vitry-sur-Seine est celle qui est la plus dense en nombre d’habitants, suivie de Créteil, Champigny-sur-Marne, Saint-Maur-des-Fossés et Ivry-sur-Seine. Le Val-de-Marne intègre la zone aéroportuaire d’Orly ainsi que le marché de Rungis. Les technologies innovantes se sont installées dans la vallée de la Bièvre.

Le département du Val-de-Marne forme une ceinture autour de Paris avec celui des Hauts-de-Seine et de la Seine-Saint-Denis, appelée « La Petite Couronne ».

Ce département attire les familles qui, travaillant à Paris, souhaitent résider dans un environnement tranquille et aéré, en quête de nature. Les berges de la Marne sont très prisées par cette population ou encore la proximité du Bois de Vincennes. Mais le département est aussi composé de grandes villes nouvelles comme Créteil (46% de propriétaires) et Choisi-le-Roi, sorties de terre dans les années 70, et où les prix restent peu élevés. Le 94 offre une diversité de logements très appréciés par les acquéreurs.

Sur la plan culturel, le 94 abrite à Vitry-sur-Seine « La Briqueterie » qui est un centre où s’expriment toutes formes de danses et de chorégraphies qui nourrissent les théâtres du département. Soutenue par l’Etat et la Région Ile-de-France ce centre fait partie du réseau national des centres de développement chorégraphique. Le MAC/VAL, musée d’art contemporain, possède une collection permanente de 2000 œuvres d’artistes depuis les années 1950 jusqu’à nos jours. Enfin les archives permanentes situées à Créteil, proposent des expositions temporaires associant archives, objets et multimédia. A Champigny-sur-Marne on trouve « La maison de l’histoire et du patrimoine » qui accueille également expositions et archives du département.

Sur le plan sportif le 94 n’est pas en reste. Le département encourage toutes les initiatives et propose chaque année 200 stages sportifs, forme près de 50 responsables sportifs et bénévoles pour réaliser ainsi de nombreux projets à destination des jeunes, et aussi des personnes en situation de handicap. Chaque commune est dotée de nombreux stades, piscines, cours de tennis, et propositions de tous types de sports. On peut même pratiquer des sports d’eau sur la Marne ou le lac de Créteil.

L’activité économique se situe principalement dans le pôle Orly-Rungis. La recherche médicale est un secteur favorisé avec la concentration de 2 grands hôpitaux, CHU Henri-Mondor à Créteil et l’institut Gustave-Roussy à Villejuif.

Le département est traversé par les lignes de RER A, B, C, D et E. Il est aussi desservi par les lignes de métro 1, 7, 8, 14 (en 2024), 15 (en 2030)  ainsi que les lignes de tramway 7, (1 et 9 en projet). De très nombreux bus RATP permettent les communications entre communes voisines mais aussi pour se rendre à Paris.

Par la route, l’autoroute A6 se divise en deux autoroutes A6a et A6b et traverse le département, ainsi que l’A4 et l’86. Ces axes permettent de couvrir le 94 du Nord au Sud.

Chasseur immobilier Val-de-Marne

Chasseur immobilier Val-de-Marne

Le val de Marne comptent 47 communes

Les 47 communes font toutes parties de la Métropole du Grand Paris créée en 2016.

Alfortville : Située au confluent de la Seine et de la Marne, la ville s’étire sur 4,5km. Elle est reliée au réseau autoroutier A4 et A86 et bien desservie par les transports ; métro et RER et bus.  30% de la population est propriétaire de son logement. Dotée de « 3 fleurs » sur 4, la mairie met un point d’honneur à entretenir ses espaces verts et fleuris. Chaque année, un concours est organisé « du balcon le plus fleuri ». Cette ville très agréable est très commerçante et le quartier de la mairie a une ambiance de village. Bonne qualité de vie.

 

Arcueil : Cette commune urbanisée à 90% propose 45% de logements sociaux. De nombreuses cités HLM laissent peu de place à la verdure. Cette commune assez populaire est très à l’écoute de ses habitants. Elle propose des aides financières pour l’utilisation de moyens de transports moins polluants mais aussi pour la rénovation des logements. Elle est très bien desservie par les transports notamment par un réseau de bus RATP bien développé, mais aussi par le RER B qui met Paris à 10mn de train. Les pistes cyclables sont aménagées. La ville attire maintenant de jeunes cadres et elle se rénove à vue d’œil. La quartier de la Vache Noire a été transformé et les immeubles vétustes ont été détruits et remplacés par des résidences de standing. La rue piétonne et commerçante presque achevée redonne du cachet à ce quartier.

Boissy-Saint-Léger : La proximité avec la forêt et la facilité des transports avec le RER A en font une ville très agréable à vivre. Les familles se concentrent dans le quartier de la Haie Griselle. Cette commune très verte et dont la faune des forêts peut s’inviter en ville, et son centre ville piétonnier contribue à la rendre très humaine. De nombreuses associations très actives proposent toutes sortes d’activités sportives ou culturelles. Le système éducatif est de très bonne qualité et les écoles nombreuses.

Bonneuil-sur-Marne : Cette ville aux 5 quartiers possède le plus fort taux de logements sociaux du Val-de-Marne avec 76%. La commune possède les dernières berges naturelles de la Marne du 94. Elle s’est donc engagée par la signature d’une charte à favoriser la biodiversité et la protection de l’environnement. Cela a déjà permis la plantation de nouveaux espaces arborés mais aussi la création d’une coulée verte. Bonneuil-sur-Marne est une ville « 3 fleurs ». L’accès se fait facilement par l’A4 et l’A86 et la ville est bien desservie par les transports en commun. La mairie est dynamique et propose un bon choix d’activités.

Bry-sur-Marne : Cette commune desservie par le RER A est connue grâce aux studios de cinéma et l’institut national de l’audiovisuel. Son accès se fait par les autoroutes A4 et A86. Dans l’avenir et avec le projet du « Grand Paris » la ligne 15 du métro arrivera en ville. Le site est charmant, situé sur la rive gauche de la Marne. La mairie est très active et cette ville à taille humaine attire les familles. Les associations y sont très dynamiques et l’ambiance très conviviale. Majoritairement pavillonnaire, le centre ville est commerçant et bénéficie de la présence d’une clinique et d’un hôpital. Excellente qualité de vie dans cette ville à l’ambiance « village ».

Cachan : Commune très agréable,  desservie par le RER B. Mairie dynamique qui maintient une ville très bien entretenue. On y trouve de nombreux commerces. Pas ou peu de délinquance, la mixité est favorisée et le vivre ensemble fonctionne bien. De nombreux espaces verts agrémentent le paysage et les familles apprécient particulièrement la promenade de la Bièvre ou le parc Raspail et ses espaces piétons. Les quartiers résidentiels sont ceux « des Coteaux » ou « Saint-Jean ». Le quartier de la gare est actuellement en transformation. Le quartier de La Plaine est plus populaire. Le « Grand Paris » bénéficiera également à Cachan.

Champigny-sur-Marne: Bordée des deux côtés par la Marne, quatre ponts donnent accès à la ville. La ville, très avant-gardiste, a été la première à avoir mis en place des pistes communales cyclables sur les bords de Marne. Desservie par les lignes de RER E et A elle reste très accessible. De nombreuses lignes de bus et la future ligne de métro 15 du Grand Paris Express en 2024 favoriseront l’accès vers Paris. La ville est commerçante et on trouve beaucoup de grandes enseignes. Les propositions sportives sont nombreuses pour les enfants. Le nouveau maire devrait transformer le centre pour le rendre plus attractif. Les ambiances sont très différentes d’un quartier à l’autre. De nombreux projets de constructions sont en cours, ce qui peut laisser supposer une belle amélioration de la commune dans les années à venir.

Charenton-le-Pont : Située sur la rive droite de la Seine, bordée par le bois de Vincennes, elle est une des plus petites communes du département. De par sa proximité immédiate avec Paris, Charenton bénéficie d’axes routiers majeurs et notamment le boulevard périphérique au nord de la capitale. La ligne 8 du métro assure un accès direct à Paris ainsi que de nombreux bus RATP. Liée à la ZAC Bercy-Charenton la municipalité prévoit le réaménagement de son quartier Bercy et du centre commercial Bercy 2, prévoyant la construction de 1000 logements supplémentaires, des bureaux et des commerces. La mairie est très dynamique et ambitieuse. Très bien entretenue, la ville propose aux familles le calme à la porte de Paris. Malheureusement coupée en deux par la voie ferrée, les propositions de logements divergent selon que l’on se trouve d’un côté ou de l’autre.

Chennevières-sur-Marne : Située à 15 km au Sud-Est de Paris, cette ville surplombe la rive gauche de la Marne. Elle bénéficie de 2 iles fluviales. Desservie par le RER A, 3 lignes de bus RATP et 5 routes départementales. C’est une commune à la campagne proche de la capitale. Ce sont principalement des familles qui s’y sont installées et 57% de la population sont propriétaires de leur logement. 10 écoles maternelles et primaires publiques, 2 collèges et 1 lycée publics accueillent les enfants de la commune. Les associations sportives sont aussi très actives. De nombreuses manifestations culturelles et festivités sont organisées par la mairie.

Chevilly-Larue: Située à 7 km au Sud-Est de Paris, la commune est à la croisée d’axes de communication comme l’autoroute A6 et la N7. Le Trans-Val-de-Marne, un bus propre, traverse la ville. Le tramway ligne 7 est accessible. Jadis rurale et agricole, la commune est devenue urbaine et la population a augmenté. Les anciennes cités ouvrières existent toujours aujourd’hui et ont été réhabilitées ; elle sont gérées maintenant par un groupe immobilier. On distingue 3 quartiers : à l’Ouest « Larue » à dominante pavillonnaire, « Chevilly-Rungis » à la moitié Nord du marché de commerce en gros,  et « Chevilly » quartier d’habitations dont le Nord à dominante collective laisse place, à un secteur pavillonnaire au Sud, proche de la Porte d’Italie.  Très dynamique sur le plan sportif, cette commune possède de nombreux stades et aménagements diverses.

Choisy-le-Roi: A 12 KM de Paris Notre-Dame, cette commune est la seule avec Paris à s’étendre de part et d’autre de la Seine. Desservie par le RER C , elle est à seulement 7 mn de la Bibliothèque François Mitterrand. 3 axes routiers y donnent accès la N186, N305 et l’A86. Une piste cyclable longeant la Seine relie Choisy-le Roi à Paris. Le tramway du Grand Paris en cours de construction reliera Paris à Orly via Choisy-le-Roi. Depuis 2018, la ville s’engage dans le Street Art et 15 œuvres sont déjà en place. Très active sur le plan culturel, la ville propose plusieurs festivals, un ensemble polyphonique, mais aussi un théâtre et un cinéma. Historiquement tournée vers le sport, on trouve de nombreuses infrastructures proposant 28 disciplines sportives et 39 clubs. Quatre parcs agrémentent la ville. Une mixité de population plutôt réussie et les logements sont très diversifiés avec une proposition intéressante de logements sociaux dont la construction est encore en cours.

Créteil : Préfecture du département, c’est la 2nd ville la plus peuplée du 94. Elle présente un patrimoine environnemental de qualité notamment grâce à son lac de 42 hectares, en bord de Marne et un niveau « 4 fleurs » avec la mention « Grand Prix ». Située à 11 km de Paris elle se trouve au centre du Val de Marne. La ville est desservie par l’A86 qui la relie à l’A4 et l’A6. Les lignes de RER D et A sont accessibles par les gares de Créteil-Pompadour et de Saint-Maur-Créteil. On trouve 4 stations de métro par la ligne 8. De nombreuses lignes de bus RATP desservent les villes voisines et la capitale. Vaste ville, elle est découpée en 20 quartiers. Cette commune est le siège du département et les principales administrations y sont représentées : Académie de Créteil (950 000 élèves et 100 000 étudiants), Tribunal de Grande Instance, Tribunal de Commerce, archives départementales, Palais de Justice. La population de plus de 90 000 habitants est très diversifiée. Des familles de cadres y vivent dans des quartiers pavillonnaires ou des résidences de standing autour du lac, et une population plus défavorisée occupe les nombreux logements sociaux proposés par la ville. 27 écoles maternelles, 26 écoles élémentaires, 8 collèges, et 6 lycées accueillent les enfants et les jeunes de la ville, et quelques écoles privées viennent compléter cette liste. L’enseignement supérieur attire également de nombreux étudiants comme l’Université  multidisciplinaire Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne, le CHU Henri-Mondor pour la médecine, l’Institut d’Urbanisme de Paris, l’Ecole Internationale d’Etudes Politiques. La zone universitaire a connu d’énormes transformations et aménagements ces dernières années pour accueillir étudiants et professeurs. La vie culturelle est favorisée à Créteil et la commune organise annuellement des festivals, carnavals et expositions dans tous les domaines : artistiques, musicaux, pièces de théâtre… On trouve 4 zones d’activités économiques et de nombreux sièges de société s’y sont installés assurant à la ville de solides recettes fiscales. Les principaux domaines d’activités sont la Grande distribution, la Pharmacie, les Equipements Automobiles, les Boissons, la Reprographie. A noter : trois zones d’activités commerciales où sont représentées de nombreuses enseignes. Enfin cinq hôtels accueillent touristes ou hommes d’affaires. Ville dynamique, Créteil a su préserver et améliorer la qualité de vie de ses habitants tout en maintenant un développement économique réussie et en croissance permanente.

Fontenay-sous-Bois : Une ville vivante qui respire dans un cadre préservé. Desservie par les RER A et E et par l’autoroute A86, elle dispose de nombreux équipements éducatifs, sportifs, culturels. C’est le 1er pôle tertiaire de l’Est parisien. Elle accueille de nombreuses entreprises de premier plan comme Société Générale, Axa ou BNP Paribas. Un grand nombre de sources sur le territoire ont permis la création de fontaines qui agrémentent et décorent la ville. 10 stations de Vélib’ permettent de circuler de façon verte. Il y a un grand contraste de populations selon les quartiers. Des maisons bourgeoises jouxtent le bois de Vincennes, et des constructions d’une grande variété architecturale pour un habitat collectif sont dans le quartier Val de Fontenay, à haute densité. La population est jeune et familiale, et les cadres représentent 21%. Seulement 45% des Fontenaysiens sont propriétaires. De nombreux hôtels pour tous les budgets ont vu le jour suite à la construction de Disneyland Paris.

Fresnes : Fresnes se trouve à 12 km au Sud du centre de Paris, et au Sud-Ouest du département. Les voies d’accès par la route sont les autoroutes A6, A10, et N20 par le carrefour de la Croix-de-Berny. 8 lignes de bus relient Fresnes à Paris. La ville distingue 3 quartiers : la Plaine Montjean et le parc d’activités Médicis, l’éco-quartier et les parcs d’activité de la Cerisaie, et enfin le secteur résidentiel dont une partie est consacrée au domaine pénitentiaire. La population est très disparate en fonction des quartiers, et le logement social est en nombre. De grands chantiers de transformation concernent la restructuration des groupes scolaires, le centre de protection maternelle, et la cité scolaire depuis 2010. C’est une ville en aménagement permanent pour répondre aux besoins de sa population. Elle favorise les quartiers urbains, mais accueille également de nombreuses entreprises.

 

Gentilly : La ville est traversée par la Bièvre dont le cours est canalisé sur l’ensemble de la commune. Bordée au Nord par le périphérique (Porte d’Italie), à l’Est par l’autoroute A6b et à l’Ouest par l’autoroute A6a, la ville est bien desservie. La ligne du RER B et 4 lignes de bus RATP, ainsi qu’une ligne de tramway assurent des transports en commun pratiques.  Le logement est principalement constitué d’appartements et quelques pavillons ont survécu. Les Gentiléens sont principalement locataires et les appartements de petite taille. Plusieurs projets sont à l’horizon 2030 et notamment : l’aménagement de l’Ilot Vert, récupération de l’espace qui surplombe le périphérique pour créer une piste cyclable et des plantations, la couverture de l’A6a, la rénovation des cités urbaines. La ville ambitieuse envisage de grandes améliorations.

Ivry-sur-Seine : Limitrophe de Paris 13ème et sur la rive gauche de la Seine, c’est une ville très urbanisée. Le centre ville est dominé par une architecture des années 70, qualifiée de brutaliste. Elle est desservie par la ligne de RER C, une ligne de métro, une ligne de tramway et 8 lignes de bus RATP. Concernant l’habitat on trouve seulement 7% de maisons individuelles pour 90% d’appartements. La part des logements sociaux est importante, et la ville possède une centre d’accueil pour les migrants. La population est familiale mais peu de cadres s’y installent. Près de quinze établissements d’enseignement supérieur y ont élu domicile comme l’Ecole professionnelle supérieure d’arts graphiques et d’architecture, l’Ecole d’ingénieurs du monde numérique, l’Ecole d’ingénieurs spécialisée dans l’aéronautique et l’espace, et notamment un des campus de Sorbonne Université.

Joinville-le-Pont : La ville est séparée en deux par la Marne. A l’Est le bas de Joinville et à l’Ouest le haut de Joinville. Desservie par le RER A mais aussi par 9 lignes de bus, l’accès à la capitale reste rapide. La population augmente tous les ans. Le dynamisme de la ville attire toujours des familles de cadres avec enfants à la recherche d’un environnement calme et préservé. De nombreuses activités sportives et culturelles sont proposées par la mairie et l’attrait des activités nautiques sur le fleuve est un plus. Les célèbres guinguettes ont été conservées et contribuent à une ambiance joyeuse et villageoise.

L’Haÿ-les-Roses : Sous-préfecture du département, implantée dans l’Ouest du département elle est limitrophe des Hauts-de-Seine par la commune d’Antony. La ville est traversée par 1 ligne de tramway et 8 lignes de bus RATP.  La ligne 14 du métro devrait être rallongée pour desservir la ville dans le cadre du projet « Grand Paris ». Célèbre pour sa roseraie, L’Haÿ-les-Roses propose un très beau cadre de vie à ses habitants. Les commerces sont regroupés autour de l’église et l’ambiance est celle d’un village. Les rues sont principalement pavillonnaires et les constructions de résidence à plus grande échelle sont esthétiques. Ville tranquille, idéale pour ceux qui souhaitent retrouver une ambiance de province.

La Queue-en-Brie : Située à 18 km du centre de Paris, c’est la commune la plus à l’Est du département. Elle englobe une grande partie de la Forêt de Notre-Dame. La nationale 4 dessert la ville ainsi que 2 lignes de bus. Dynamique sur le plan sportif avec de nombreux stades et clubs proposant sports individuels ou collectifs, on ne compte pas moins de 11 établissements scolaires sur la commune. Les familles y sont nombreuses. Elle abrite également le centre hospitalier Les Murets implanté sur un domaine boisé.

Le Kremlin-Bicêtre : Commune de la petite couronne de Paris située au Sud-Est de la capitale au niveau de la Porte d’Italie. Accessible par l’autoroute A6b, elle est traversée par la route nationale 7.  Desservie par le métro ligne 7 et 6 lignes de bus RATP, elle est une des communes du Val-de-Marne les plus favorisée. Construite à 90% on trouve peu d’espace pour des parcs ou jardins. Le seul espace vert est le Parc Pinel de 12 000m2. Au  dernier recensement la population avait tendance à baisser. La moyenne d’âge est plutôt jeune et se situe autour d’une moyenne de 50 ans – 42% ont moins de 30 ans. La densité est très élevée et l’habitat principalement dans de grands ensembles immobiliers. De nombreux établissements scolaires sont proposés, ainsi que des établissements d’enseignement supérieur comme la faculté de médecine rattachée au CHU Bicêtre, l’Ecole d’ingénieurs pour l’informatique et les techniques avancées, La web académie, la Coding Academy…

Le Perreux-sur-Marne : Portant le nom de « perle de l’Est », cette commune se trouve en première couronne parisienne. Située à 2 km de Paris elle s’étend le long des bords de Marne. Considérée comme une ville huppée, elle fait partie des 2% au revenu médian par habitant le plus élevé. Son accès se fait par les autoroutes A4 et A86 ou la RN34. Des pistes cyclables ont été aménagées sur 16km et dans une quarantaine de rues. Les RER E et A assurent un transfert rapide vers la capitale. Peu de logements sociaux dans cette charmante ville et le Parc du Perreux, au cœur de la ville,  abrite un lotissement privé avec des maisons cossues. La population en augmentation permanente se compose de familles avec enfants. On trouve 15 établissements scolaires, tous de qualité. De nombreux équipements sportifs accueillent les animations scolaires, les entrainements et les compétitions des associations sportives. Très animée, la ville compte 350 commerçants et 4 pôles d’attractivité économique. Avec son marché 3 fois par semaine, la commune bénéficie d’un dynamisme économique tout au long de l’année.

Le Plessis-Trévise : Cette commune à la croisée de 3 départements est la plus jeune du Val-de-Marne. Elle n’existe que depuis une centaine d’années. Elle est accessible au Nord par l’autoroute A4 et au Sud par la RN104. Deux lignes RATP permettent de rejoindre les lignes des RER A et E. La population augmente chaque année. Cette agglomération calme et tranquille dispose de 5 écoles maternelles et élémentaires et d’une médiathèque. Le sport occupe également une place de choix et plusieurs activités sont proposées grâce à 3 complexes sportifs. Cette ville offre une bonne qualité de vie aux familles.

Limeil-Brévannes : Située au Sud-Est du département, cette ville est à 16 km de Notre-Dame de Paris. La ville est reliée par des lignes de bus au RER A, gare de Boissy-Saint-Léger. Le quartier de la Balastière est le quartier résidentiel avec 1250 logements. Plusieurs quartiers sont classés en zone urbaine sensible et sont prioritaires pour la politique de la ville. On compte 6 espaces verts, parcs ou coulée verte. L’ancien château de Brévannes appartient à l’assistance publique et l’hôpital Emile Roux, entouré d’un parc, y a élu domicile. Enfin la forêt domaniale de La Grange couvre 18% du territoire.

Maisons-Alfort : Située dans le Sud-Est à 3 km de Paris, son positionnement lui permet un accès rapide à plusieurs axes majeurs qui sont les autoroutes A4 et A86. Sa population actuelle en fait la 6ème ville du département. L’habitat est constitué de lotissements résidentiels avec des maisons. Les quartiers auparavant composés de champignonnières, carrières ou maraichers ont été transformés en zones urbaines et des ensembles immobiliers ont vu le jour intégrant appartements et bureaux. La commune est dotée de 2 stations du RER D, mais aussi 3 stations de la ligne 8 du métro. En 2022 la ligne 15 sera prolongée. Plus de 10 lignes de bus permettent de circuler et la station « Ecole Vétérinaire » est un nœud de communication. De nombreuses entreprises sont domiciliées à Maisons-Alfort comme SANOFI, la Biscuiterie Alsacienne, le siège de la BPI, Bio Springer… Quelques bâtiments sont à remarquer comme le Fort de Charenton, L’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort, le musée Fragonard, le Moulin brûlé, la passerelle de l’écluse Saint-Maurice. La ville bénéficie de 34 hectares d’espaces verts ouverts au public. Dans le centre ville on trouve le théâtre mais aussi deux cinémas, une médiathèque et deux bibliothèques. Ville dynamique, elle est très attentive à la vie culturelle.

Nogent-sur-Marne : Cette commune est la 1ère du département à avoir reçu le label « Commune touristique ». Limitrophe du 12ème arrondissement parisien, elle se trouve à 5 km de la Porte de Vincennes. A flanc de coteau, elle possède un grand nombre de rues en pente. Concernant les transports, le RER A est présent ainsi que 6 lignes de bus RATP. 3 stations vélib’ sont accessibles et les pistes cyclables sont présentes dans plusieurs quartiers. L’habitat est composé principalement d’appartements pour 85% et 15% de maisons individuelles. La mairie a pour projet d’ici 2030 de renforcer l’attractivité économique, valoriser un cadre de vie exceptionnel et protéger le patrimoine, préserver l’identité de la commune et l’inscrire dans la dynamique du « Grand Paris ». Enfin la guinguette toujours existante aujourd’hui « Chez Gégène » maintient cette ambiance joyeuse des bords de Marne. La culture est très présente à Nogent-sur-Marne grâce à des traditions maintenues dans le temps comme la chorale, la danse de salon, la salle des fêtes, la Maison des Jeunes, et la petite place du Théâtre, mais aussi le cinéma datant de 1921, ou encore le pavillon Baltard. La ville constitue un pôle important en matière d’éducation puisqu’elle accueille les lycéens des communes voisines. On trouve un service d’urgence à l’hôpital privé Armand Brillard. Trois espaces sportifs publics et une piscine ainsi que six gymnases proposent de nombreuses activités. On compte environ 3000 entreprises et commerces sur la commune dans tous les domaines, industrie, construction, commerce, transports, services… En résumé, c’est une ville très dynamique, en développement permanent, et qui assure une bonne qualité de vie. Idéal pour les familles.

Orly : Une partie de son territoire est occupé par l’aéroport d’Orly. Cependant la ville a maintenu un centre ville ancien, et un quartier pavillonnaire situé à l’Ouest. La zone d’activité se trouve dans le quartier SENIA. Le hameau de Grignon, propriété de la Fondation d’Auteuil possède un parc à l’anglaise. Le château du parc Méliès abrite l’école Georges-Méliès qui forme des réalisateurs de films d’animation traditionnelle et numérique. Ces lieux sont entretenus et font partie intégrante du patrimoine d’Orly. Malheureusement les nuisances sonores de l’aéroport n’en font pas une ville très attractive.

Ormesson-sur-Marne : Cette très jolie ville appartient au territoire du « Grand Paris Est Avenir ». Petite commune qui attire les familles, elle a 3 maternelles, 2 écoles élémentaires et 1 collège. Pour le lycée les jeunes doivent se rendre à Chennevières-sur-Marne. L’offre de santé de la ville propose toutes les spécialités. Le château d’Ormesson sur la commune est classé monument historique. Cette charmante municipalité a su garder, par son architecture,  tout le charme datant de l’époque de son château.

Rungis : La ville est connue pour accueillir le plus grand marché national de produits frais au monde. Il possède un patrimoine environnemental de qualité grâce à ses parcs et son label « 4 fleurs » obtenu en 2013. Elle est située à 7 km de Paris et seulement à 2 km de l’aéroport d’Orly. L’accès se fait par les autoroutes A6, A86, et RN7. Le RER C est situé entre la zone d’activité et la commune de Wissous. Des bus et le tramway peuvent conduire jusqu’au métro ligne 7 Villejuif-Louis Aragon. A proximité de l’aéroport la commune a un pôle consacré à la zone hôtelière. Cette zone d’activité assure 12 000 emplois et 350 entreprises s’y sont installées. Jusqu’en 1970 de nombreux logements collectifs ont été construits puis dans les années 1990, les pavillons ont été privilégiés. Petite commune, on ne trouve que 2 écoles.  Les revenus de la population sont d’un niveau assez élevé.

Saint-Mandé: Cette commune résidentielle de la banlieue Est est limitrophe de Paris. Très privilégiée par son cadre, elle longe le bois de Vincennes. Elle bénéficie du métro Ligne 1 donnant un accès rapide à la capitale. Sa petite taille en fait une ville très dense. Cependant très prisée et à l’échelle humaine, elle a gardé un air de ville de province et les immeubles sont très esthétiques. On trouve quelques rues pavillonnaires. Elle attire les cadres et les familles avec enfants, et la population ne cesse de croître. Le revenu des ménages est assez élevé. On trouve 4 écoles maternelles, 3 écoles élémentaires, 1 collège. Pour le lycée les jeunes doivent se rendre à Vincennes. Quelques clubs sportifs proposent des activités. On habite à Saint-Mandé surtout pour sa tranquillité et son ambiance « village ».

Saint-Maur-des-Fossés : La particularité de cette ville est que c’est une presqu’île entourée par une boucle de la Marne et traversée par sept ponts (5 routiers et 2 ferroviaires) et deux passerelles. La commune est desservie par quatre gares du RER A qui mènent à Paris en 15 mn. Malheureusement la ville est en retard en terme d’aménagement de pistes cyclables. Le Vieux Saint-Maur est le cœur de ville. C’est une des communes les plus aisées de la banlieue parisienne et le prix de l’immobilier y est élevé. L’habitat se compose principalement de très jolis immeubles et appartement familiaux. La ville paye des amendes car elle est récalcitrantes à construire des logements sociaux. Cette ville attire de plus en plus de parisiens en mal d’espace et souhaitant vivre mieux. Les salaires moyens restent élevés. Bien sûr la ville répond en nombre à toutes les demandes de scolarisation et gardes d’enfants. La vie culturelle est dynamique avec plusieurs festivals par an, deux théâtres, deux cinémas, un conservatoire, un musée et une médiathèque.

Saint-Maurice : Très petite commune puisqu’elle n’occupe que 1,43 km2. Elle longe la Marne sur près de 3 km. Les autoroutes A4 et A86. Le RER A dessert la station Joinville-le-Pont, proche du quartier Nord-Est de Saint-Maurice. La zone d’habitat est concentrée à l’extrême Ouest. L’autre partie est consacrée aux deux-tiers de sa superficie par les hôpitaux Esquiro et de Saint-Maurice. Le quartier du Panoramis autrefois pavillonnaire a été détruit pour faire place à des immeubles de standing. La population d’un bon niveau de salaire profite d’une ville dynamique. On trouve une majorité de propriétaires. La commune héberge des studios cinématographiques depuis les débuts du cinéma.

Sucy-en-Brie : Domine la vallée de la Marne. Jadis commune agricole avec un vignoble important, elle est aujourd’hui entièrement urbanisée mais compte néanmoins de nombreux espaces verts (35%). Située à 17 km de Paris, elle se trouve entre la RN4 et la RN9. Elle est desservie par la ligne A du RER en gare de Sucy-Bonneuil, et 3 bus RATP relient la commune aux communes voisines. Le centre ville est le bourg historique. Il regroupe les centres administratifs, les associations, et espaces culturels. Le quartier commerçant est le Centre Gare. D’autres espaces commerçants ont vu le jour dans les Zones d’Activités Commerciales. Le quartier du Grand Val est constitué principalement de pavillons, comme dans celui de Bruyères (54%). On trouve 46% d’appartements. L’immobilier est assez récent et l’offre limitée en petites surfaces fait partir les jeunes au profit des familles avec enfants. La priorité de la mairie reste l’environnement et préserve son patrimoine naturel. En projet : un centre ville élargi, et la création de nouveaux pôles de vie, mais aussi la restauration du vieux bourg. Ville en constante amélioration.

Thiais : Situé au Sud-Est et à 11 km de Paris, elle est au cœur du bassin d’emplois du centre commercial de Belle-Epine, du grand marché national de Rungis et de l’aéroport d’Orly. A 500m de la station du RER C, gare de Choisy-le-Roi, l’accès à la capitale peut se faire rapidement. 7 lignes de bus RATP et 1 ligne de tramway facilitent les transports. Cette ville principalement occupée par des entreprises maintient une qualité de vie pour ses habitants et mène des projets de grandes envergures pour réaménager le cœur de ville et améliorer le quotidien. La commune dispose de nombreux espaces verts mis en valeur. Le palais omnisport de Thiais construit en 1994 accueillent de nombreuses manifestations sportives. Un festival de musique franco-américaine a lieu annuellement dans le théâtre de verdure. De très beaux lieux et monuments historiques civils ou religieux sont dispersés dans la ville. La mixité de la population est réussie, il y a une réelle douceur de vivre à Thiais.

Valenton : C’est une petite ville réputée pour son parc départemental de la Plage Bleue où sont accueillies chaque année les animations telles que le tournoi international de beach-volley. On y trouve un quartier pavillonnaire, des logements sociaux, et un cœur de ville commerçant avec le marché principal hebdomadaire.

Villecresnes : Eloignée à 21 km de Paris , proche de la RN19 et la N 104 Francilienne, elle est traversée par un coulée verte, piste cyclable. 8 lignes de bus permettent de se rendre aux différentes gares des RER A et D. La commune est dotée d’un éco-quartier qui a été entièrement réhabilité entre 2010 et 2015. Les bâtiments insalubres ou non utilisés ont été détruits pour construire 350 logements, dont 100 logements sociaux, une zone d’activité, un groupe scolaire de 17 classes. Trois centres sportifs sont à la disposition des associations. La vie culturelle est dynamique grâce à un conservatoire, une bibliothèque, une salle polyvalente qui accueillent des expositions, des spectacles et des concerts. Un très joli village dynamique.

Villejuif : Située à 8 km de Paris par la Porte d’Italie, la ville est traversée par la RN 7 et longée par l’autoroute A6. C’est autour de cet axe que la ville s’est développée. Desservie par le métro ligne 13 et par de nombreux bus RATP, l’accès à la capitale est très rapide. La commune est construite à 85%. On compte donc 15% d’espaces agricoles, forestiers et naturels. La population est d’un âge moyen de 45-59 ans. La ville attire les familles par ses prix modérés mais aussi par sa diversité. Le revenu moyen est en-dessous de la moyenne nationale. Une grande part de la population est fonctionnaire. Une minorité est propriétaire de son logement et on compte un grand nombre de logements sociaux. On ne trouve pas moins de 13 écoles maternelles, 11 écoles primaires, 5 collèges, 1 lycée intercommunal, et plusieurs établissements d’enseignement supérieur. C’est une ville hospitalière avec trois centres hospitaliers qui couvrent 10% de la commune, ainsi que des unités de recherche scientifique.

Villeneuve-Saint-Georges : Située à 16 km de Paris et au Sud du département, la ville est au centre d’un nœud ferroviaire et deux gares de la ligne D du RER desservent la commune. Le centre ville regroupe de nombreux commerces. Le marché se tient le  mercredi et le samedi. Le quartier Blandin est pavillonnaire et s’y trouve le centre hospitalier intercommunal, le quartier Villeneuve-triage abrite les dernières guinguettes existantes, et Le Plateau est un mélange architectural de pavillons cossus et de grands ensembles immobiliers tout comme le quartier Nord. Une Zone d’Activité Commerciale se trouve dans le quartier Val-Pompadour. La population familiale est attirée par un prix de logement raisonnable. Les écoles maternelles , primaires, collèges et lycées sont très nombreux et peuvent satisfaire ces familles nombreuses. Les revenus sont dans la moyenne nationale. L’entretien des différents parcs a valu « 1 fleur » à la commune au concours des villes et villages fleuris en 2010. Elle possède un conservatoire, un théâtre, un espace d’exposition et deux bibliothèques.

Villeneuve-le-Roi : Située à 15 km au Sud-Est de Paris, la ville est bordée par la Seine et par l’aéroport d’Orly. On trouve un fort taux de logements pavillonnaires dans cette commune et notamment des maisons agricoles. Le centre ville dispose encore d’un kiosque destiné à recevoir des ensembles musicaux ou des fêtes. Le RER C dessert la commune ainsi qu’un réseau de bus. Située à l’extrémité de la piste la plus fréquentée de l’aéroport d’Orly il n’est pas possible de construire des tours de plus de 10 étages. L’urbanisme est donc restreint. Les nuisances sonores importantes sont à prendre en compte pour ceux qui souhaitent s’installer à Villeneuve-le-Roi. Le coût de l’immobilier y est intéressant.

Villiers-sur-Marne : Située à 15 km de Paris, elle est l’une des portes d’entrée de la ville nouvelle de Marne-la-vallée. La commune est reliée à la capitale par l’autoroute A4. Les RER E ou A par Noisy-le-Grand ainsi qu’un réseau de bus RATP permettent de se rendre à Saint- Lazare rapidement. Le territoire est construit à 86%, et il reste quelques terrains agricoles ou espaces verts ou forestiers. Plusieurs installations sportives proposent des activités. La ville a favorisé la mixité et une faible proportion d’habitants est propriétaire. Elle bénéficie de la vaste zone d’activité de Marne-la-Vallée, puits d’emplois…

Vincennes : La ville a emprunté son nom au célèbre Bois de Vincennes, propriété de la ville de Paris. Célèbre pour son château longtemps demeure royale, c’est la 2ème commune la plus densément peuplée de France. Depuis 2011 elle a lancé un grand plan de réaménagement urbain. Vincennes est traversée par plusieurs modes de transport ferroviaire, le métro ligne 1  avec 3 stations et le RER A. Le réseau de bus RATP est important. Le réaménagement prévu concerne l’embellissement du centre ville tout en gardant le charme en proposant un nouvel espace de vie. Des jardins agrémentent cette nouvelle organisation. La commune sensible à l’éco-responsabilité a mis en place un certain nombre de mesures : installation de ruches, compostage des déchets verts, installation de panneaux solaires, pistes cyclables… La ville est dynamique sur le plan culturel et propose plusieurs festivals et des rencontres internationales. Le revenu moyen est assez élevé et cette commune attire une population de cadres. Souvent des familles mais aussi des jeunes couples ou célibataires qui recherchent une ville à taille humaine, proche de la forêt tout en étant à proximité de la capitale.

Vitry-sur-Seine : A 4 km au Sud de Paris, elle est la plus étendue du département et la 1ère par son nombre d’habitants. Bordée au Sud par l’A 86, son accès au périphérique parisien est facile. Elle compte 11 km de pistes cyclables le long de la Seine. Elle est desservie par le RER C grâce à 2 stations et de nombreuses lignes de bus RATP permettent de rejoindre des lignes de métro. Le projet de métro automatique « Grand Paris Express « prévoit la traversée de Vitry-sur-Seine par la ligne 15. On trouve plusieurs formes d’habitat. Le parc de logements sociaux est important pour 40%, et il y a un parc de logements privés avec une forte proportion de maisons. Les espaces verts représentent 25% de la surface totale de la ville sous forme de 3 parcs principaux. Ville connectée, elle s’est vue remettre pour la 3ème fois la distinction du label « Ville Internet ». La population est relativement jeune et le revenu dans la moyenne nationale. La commune s’adapte et propose les activités en conséquence. De très nombreux établissements scolaires dans tous les quartiers sont disponibles ; ce qui satisfait les familles.

Villages de moins de 5000 habitants : Ablon-sur-Seine, Mandres-les-Roses, Marolles-en-Brie, Noiseau, Périgny, Santeny, sont des villages charmants du Val-de-Marne. Ils ont gardé leur âme. Souvent plus éloignés, ils sont souvent dans un écrin de verdure. Ces petites communes sont idéales pour ceux qui fuit les espaces urbains. C’est aussi pour certains l’opportunité d’avoir une maison pour un prix très raisonnable.