les coûts liés au logement

1024 683 DES MURS À PARIS

Propriétaires : réduisez vos frais de logement !

Optimiser son budget logement même après avoir acheté, c’est possible.
Lorsqu’on achète un bien immobilier pour en faire sa résidence principale, c’est généralement dans l’espoir de voir ses charges de logement diminuer au fil des années. Si une grosse partie de vos coûts futurs de logement se joue lors de votre achat, vous avez encore plusieurs éléments sur lesquels vous pouvez travailler pour réduire vos frais de logement en étant propriétaire, à l’heure où les impôts et le coût de la vie ne cessent d’augmenter.
Le logement reste l’un des postes de dépenses les plus importantes pour un ménage. En tant que propriétaire, vous n’avez plus de loyers à payer mais vous avez toujours des frais liés à votre logement : remboursement du crédit immobilier, assurance emprunteur, assurance habitation, charges de copropriété, dépenses énergétiques, etc.
 
 

Voici 5 actions concrètes pour réduire vos frais

– Remboursez de manière anticipée votre prêt immobilier
Plus vite vous remboursez ce prêt et moins vous aurez payé d’intérêts. Cela coûte un peu d’argent sauf si vous avez négocié les frais de remboursement anticipé auprès de votre banque au moment de la souscription de votre prêt.
Les pénalités de remboursement anticipé sont généralement d’un semestre d’intérêts dans la limite de 3% du capital restant dû. Un autre solution : le rachat de votre crédit par un autre organisme financier.
– Faites chuter le coût de votre assurance emprunteur
En fonction de votre contrat d’assurance de prêt, la réduction de votre capital restant dû peut faire baisser également le coût des cotisations d’assurance.
Vous pouvez désormais changer d’assurance de prêt immobilier à la date anniversaire du contrat. Si vous faites racheter votre prêt, vous bénéficiez alors d’un nouveau contrat d’assurance emprunteur qui sera basé sur un montant d’emprunt plus faible que le précédant.
– Investissez-vous dans le contrôle des charges de copropriété
De nombreux syndics ne cherchent pas à réduire ces frais. Analyser le détail des frais et chaque poste de dépenses : contrats d’entretien de la résidence, devis pour les gros travaux, étalement des travaux de mise aux normes des ascenseurs, frais de gestion courante comprenant les services de base récurrents, compte séparé attitré à l’immeuble pour la trésorerie de la copropriété, facturation des A.G. qui devrait être comprise dans les frais de gestion courante, facturation à l’acte et non au temps passé pour la gestion des contentieux, etc.
– Veillez à l’augmentation des coûts d’assurances
Comparez les différentes assurances pour une mise en concurrence régulière et n’oubliez pas le préavis de votre contrat pour le dénoncer à temps.
– Investissez pour réduire vos factures d’énergie
Electricité, eau, gaz… Le meilleur moyen de faire baisser la note est d’investir dans la rénovation de votre logement : isolation, mode de chauffage, changement des fenêtres, récupérateur d’eau, etc. Renseignez-vous sur les aides et subventions.