bien choisir son logement

1024 761 DES MURS À PARIS

Comment acheter un bien immobilier moins cher ?

L’accession à la propriété est un rêve pour de nombreux Français, y compris pour les budgets serrés. Il existe pourtant plusieurs manières de réduire le prix de votre achat immobilier en misant sur des particularités – autre que la surface habitable – qui rendent son tarif plus attractif.
Mais il faut être prêt à faire des concessions car un étage élevé avec ascenseur, une vue dégagée, un appartement rénové, une grande luminosité avec une excellente orientation… sont autant de critères qui ont un prix ! En effet, les biens dotés de telles qualités sont en minorité.
 
 

Trois façons d’acheter un bien immobilier moins cher

 
1. Changer de quartier
Une bonne partie de la valeur d’un bien est due à son emplacement. Les futurs acquéreurs sont très souvent focalisés sur un quartier et même, parfois, une adresse en particulier. Si tel est votre cas, envisager un bien correspondant à vos attentes dans un quartier moins surcoté est un moyen d’acheter moins cher un bien immobilier équivalent.
 
2. Participer à une vente aux enchères
Vous pouvez aussi miser sur les ventes aux enchères. Il conviendra avant tout de déterminer avec la banque votre capacité d’endettement et le budget qui vous est accordé. Vous pourrez alors enchérir sur un bien à la vente, et c’est évidemment le plus offrant qui remporte celle-ci. Une décote peut être envisagée sur les biens mais la concurrence des marchands de biens peut être vive. À noter qu’il n’y a pas de conditions suspensives de prêt ou de délai de rétraction. Soyez donc sûr de votre enchère !
Il faut aussi s’attendre à la concurrence des marchands de biens car les ventes aux enchères sont leur « terrain de jeu » favori.
 
3. Chercher un bien en rez-de-chaussée ou miser sur un local commercial
Un rez-de-chaussée n’est pas forcément un critère de choix pour les acheteurs car ils souffrent parfois du bruit, du manque de lumière, voire de sécurité. Cela engendre des appartements qui restent plus longtemps à la vente et qui représente une belle opportunité sur le plan financier. On estime que les biens en rez-de-chaussée valent entre 15 et 40 % moins cher que ceux en étage. Mais attention à la revente.
 
 

Les travaux : un atout supplémentaire

 
Ceux qui ne sont pas réfractaires aux travaux peuvent faire de belles économies sur leurs achats immobiliers. En faisant appel à des artisans, voire en faisant les travaux soi-même si on est un excellent bricoleur, il reste encore de très bonnes opportunités quand on cherche un logement moins cher à rénover.
Le prix devient particulièrement intéressant quand les travaux concernent le gros oeuvre. Plus il y en a à faire, moins le bien est cher, et c’est encore plus vrai si c’est vous qui faites les travaux. N’hésitez pas à visiter le logement avec des artisans pour évaluer l’ampleur des rénovations. Comptez en moyenne 1 000€/m2 pour une totale rénovation.
&nsbp;
Quelques règles de base :
– Préserver le cachet de l’appartement s’il est ancien
– Améliorer l’isolation
– Restructurer l’appartement si les pièces sont déséquilibrées (petit séjour et grande chambre, pièce commandée par une autre), enlever les faux plafonds…
 
D’une façon générale, n’optez pas pour des travaux aux résultats trop atypiques en cas de revente ultérieure. Vos goûts ne seront pas forcément ceux de futurs acquéreurs !

1024 768 DES MURS À PARIS

Immobilier : soyez vigilant et malin !

Acheter un logement est un acte engageant. Aussi, il faut veiller aux défauts du bien qui ne faciliteront pas sa revente car certains sont de nature à entraîner une décote, pouvant aller jusqu’à 20% dans certains cas.
Cependant, il faut savoir faire des sacrifices ou saisir des astuces si votre budget est juste pour acquérir la surface souhaitée. En effet, le pouvoir d’achat immobilier des Français et surtout des Parisiens a pris un sacré coup. Entre 1998 et 2008, le prix de l’immobilier a plus que doublé (+ 144%) alors que le revenu disponible des ménages n’a, lui, progressé que de 12%.

 

 

Soyez très exigeants si votre budget le permet

1- Une copropriété mal gérée : mauvais entretien de l’immeuble ou taux d’impayés élevé-> décote de 10%
2- Un vis-à-vis vraiment trop proche : risque de manque de luminosité et de voyeurisme-> décote de 5%
3- Un étage élevé sans ascenseur ou un rez-de-chaussée -> décote de 15 à 20%
4- La trop grande proximité d’un restaurant, commerce de bouche, ou d’une rampe d’accès à un parking: nuisances sonores -> décote jusqu’à 15%
5- Une hauteur sous plafond réduite -> décote de 15 à 20%
6- Des charges de copropriété élevées  et des travaux à venir -> décote jusqu’à 15%
7- De gros travaux à prévoir -> décote de 5 à 15%
8- La mauvaise réputation du quartier bien que les quartiers très populaires sont intéressants en terme d’investissement locatif
9- La non-conformité de certains aspects du logement : des transformations faites sans accord de la copropriété ou une extension sans permis de construire -> décote de 10 à 15%
10- La proximité d’un mauvais établissement scolaire
11- L’éloignement des transports en commun -> décote jusqu’à 10%

 

 

Optez pour des astuces si votre budget est serré mais sans concession quant à la surface

1- Acheter la nue-propriété et laisser temporairement la jouissance à un usufruitier : vous ne profitez pas du bien immédiatement mais vous achetez un bien pour près de 50% de sa valeur
2- Convertir un commerce ou un atelier en habitation : vous avez de l’imagination et vous appréciez l’atypique ; alors vous bénéficiez d’une décote de 10 à 20%
3- Acquérir un bien occupé : vous bénéficiez d’une remise de 5 à 15% en fonction du temps restant à courir sur le bail
4- Acheter en viager : vous payez un bouquet au vendeur de 30 à 40% de sa valeur puis une rente mensuelle.
5- Optez pour des biens décotés en raison de leurs défauts (voir paragraphe ci-dessus)
6- Acheter son bien immobilier aux enchères : attention sur des zones tendues comme Paris, les prix s’envolent très vite !
7- Profiter des dispositifs incitatifs d’aide à l’accession : le PTZ dans le neuf pour l’acquisition de la 1ère résidence principale et sous conditions de ressources. Le Duflot pour les investisseurs à condition qu’il y ait un potentiel de location dans la zone géographique.